FaceApp: l’application de vieillissement ne fait plus rire

FaceApp: l’application de vieillissement ne fait plus rire

La version améliorée de l’application FaceApp, qui permet de vieillir le portrait d’une personne à partir d’une photo enregistrée sur son smartphone, connaît un regain d’intérêt sur les réseaux sociaux. Mais ce succès a suscité les inquiétudes de certains internautes, estimant que l’appli leur déroberait à leur insu toutes les photos de leur appareil.

Créé par une équipe d’informaticiens de Saint-Pétersbourg, en Russie, le petit logiciel FaceApp proposait déjà en 2017 de vieillir votre portrait ou celui de vos amis, puis de diffuser ces clichés sur les réseaux sociaux.

L’application qui a été largement améliorée par ses concepteurs, offre maintenant des trucages ultra-réalistes. Depuis quelques jours, elle remporte un franc succès auprès des internautes et on ne compte plus le nombre de photos d’inconnus ou de personnalités sur la Toile qui passent ainsi de l’extrême jeunesse à l’état de vieillard décrépit.

Cependant, FaceApp a provoqué de nombreuses craintes, en raison notamment de ses conditions d’utilisation qui précisent que ses usagers cèdent à l’entreprise un accès « irrévocable » et « perpétuel » sur leurs photos et données personnelles.

Cette polémique qui enfle sur les réseaux sociaux est en partie infondée. Non, l’appli FaceApp ne vole pas toutes les photos qui sont stockées dans votre appareil, confirment plusieurs experts en cybersécurité.

L’entreprise s’approprie en revanche les clichés transformés que vous avez publiés sur le Web. À titre de comparaison, il s’agit exactement des mêmes conditions d’usage que l’on retrouve sur les réseaux Snapchat, Instagram, Facebook, par exemple, et de pratiquement toutes les applications que nous téléchargeons sur nos Smartphones.

(Visited 18 times, 1 visits today)

You might be interested in

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *