Soudan: la junte et l’opposition à Juba pour des négociations préliminaires

Soudan: la junte et l’opposition à Juba pour des négociations préliminaires

Au Soudan, des discussions ont eu lieu samedi 27 juillet entre le conseil militaire de transition, les contestataires civils et deux groupes armés rebelles des États du Nil Bleu et de Sud Kordofan. Ces négociations préliminaires se sont tenues à Juba, au Soudan du Sud, avec la médiation de Salva Kiir son président. L’objectif de cette rencontre est de ramener les groupes armés rebelles autour de la table des discussions à Khartoum. Plusieurs accords de principe ont été trouvés.

Il fallait faire bonne figure et chacun en a fait l’effort samedi. Accompagné de deux généraux et de deux membres de la contestation civile, le général soudanais Mohamed Hamdan Daglo ; surnommé Hemeti, numéro deux du conseil militaire de transition a d’abord rencontré Malik Agar, chef du groupe rebelle SPLM-N, dans l’État du Nil bleu. Puis des représentants de cette rébellion, active dans le Sud-Kordofan.

Plusieurs décisions ont été prises. Chacun a rappelé sa promesse de cesser les hostilités, des couloirs humanitaires devraient être ouverts et enfin, les prisonniers politiques et ceux de guerre devraient être libérés.

Des négociations initiées par l’UA

Il s’agit là d’accords de principe seulement, et aucune partie n’a évoqué le retour des rebelles armés dans les négociations à Khartoum pour une transition vers un gouvernement civil.

Ces négociations, sous le patronage de l’Union africaine, devaient reprendre vendredi soir, mais elles ont été annulées en raison de la rencontre de Juba, que Mohamed Hacen Ould Lebatt, médiateur de l’UA, affirme avoir fortement encouragée. Les discussions de Khartoum devraient reprendre dimanche 28 ou lundi 29 juillet.

(Visited 15 times, 1 visits today)

You might be interested in

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *